Aurélien, l’engagé

Aurélien, l’engagé

Aurélien producteur ratte du touquet

C’est dans l’exploitation de ses beaux-parents dont il assure la gestion, qu’Aurélien a fait la connaissance de la Ratte du Touquet. Ces deux-là étaient faits pour s’entendre. D’un côté, il y a le capricieux petit tubercule qui exige tout un savoir-faire pour bien pousser, et de l’autre, il y a ce perfectionniste sans cesse en quête de nouvelles techniques pour optimiser la qualité de la variété. Portrait d’un homme qui n’abandonne jamais.

Aurélien est agriculteur mais se définit avant tout comme un chef d’entreprise. Ils sont comme ça les cultivateurs d’aujourd’hui. Ils jonglent entre la combinaison de travail et le costume. Ce n’est pas tout que de savoir récolter un bon produit. Il faut aussi pouvoir gérer l’administratif, les ressources humaines, la fiscalité, la comptabilité. Alors les 4 années qu’Aurélien a passées en tant que gestionnaire de patrimoine sont finalement une aubaine. Elles lui ont appris à décoder le monde de la finance, à communiquer avec le secteur bancaire, et être en prise avec les réalités économiques du métier. Une expérience qui lui permet aujourd’hui d’être actif de façon simultanée sur deux exploitations : celle de ses parents et celle de ses beaux-parents.

Depuis 5 ans, il accueille sur ses terres la Ratte du Touquet. Une variété qui convient tout-à-fait à ce cultivateur chevronné, toujours à la recherche de nouveaux défis à relever. Répondre au cahier des charges très exigeant de sa charte qualité n’a pas été un problème pour lui.

« Cultiver la Ratte est une aventure passionnante, intellectuellement stimulante. Nous créons régulièrement des groupes de travail avec les producteurs historiques de la Ratte et c’est un perpétuel enrichissement. On partage nos savoir-faire, nos échecs, nos bons procédés. C’est une remise en question permanente, et c’est ce qui me plait. Cela vient nourrir ma propre expérience. »

Parce qu’Aurélien est un agriculteur qui aime se réinventer, sortir de sa zone de confort. Il entame régulièrement des démarches de certification. Son exploitation est d’ailleurs certifiée ISO14001 et s’engage aujourd’hui sur la voie d’une qualification « Haute Valeur Environnementale ».

“De nouvelles méthodes de culture doivent émerger.”

Convaincu des bienfaits de l’agriculture de conservation des sols, il n’a pas peur de bousculer ses pratiques culturales et d’amorcer des mutations profondes dans son exploitation.

« Dans le Santerre, nous bénéficions d’un sol profond et limoneux qui permet de le travailler facilement. Mais il me parait important de renforcer la santé de nos sols. Cela passe par exemple par l’augmentation du taux de matière organique, en limitant le travail du sol et en privilégiant des pratiques sans labour. L’objectif est de permettre aux produits que nous cultivons de mieux résister aux maladies et ainsi limiter les apports de produits phytosanitaires et tendre vers une culture plus saine, sans résidus. Certes, ceci implique de revisiter le système global de nos exploitations, mais c’est la responsabilité de ma génération ».

C’est ce qui fait la force de la Ratte du Touquet. Elle a toujours su s’entourer de producteurs chevronnés et passionnés dont le seul objectif est de remettre la qualité, l’exigence et le respect de la nature au cœur des préoccupations.