1. Page d'accueil
  2. La Ratte du Touquet ouvre ses portes aux abeilles

La Ratte du Touquet ouvre ses portes aux abeilles

https://www.larattedutouquet.com/wp-content/uploads/2015/04/abeilles-charte-larattedutouquet-680x358.jpg

Après une première expérimentation dans deux fermes, les sept producteurs de la Ratte du Touquet ont décidé de revêtir la combinaison d’apiculteur et d’accueillir chacun deux ruches dans leur exploitation. Avec l’aide des Ruchers d’ici, les producteurs se transforment en «happyculteurs», soignent leurs abeilles et récoltent leur miel de Ratte du Touquet.

Premiers pas en apiculture

L’aventure a démarré le 7 juin par une formation animée par Sébastien Santerre, cofondateur de la jeune société picarde Les Ruchers d’ici. Les sept producteurs de la Ratte du Touquet se sont familiarisés avec les gestes et le vocabulaire de l’apiculture. Ensuite, chacun a reçu deux ruches installées à proximité de leurs jachères fleuries pour garantir aux abeilles de belles ressources en nectar et en pollen. Les abeilles sont de la souche Buckfast®, une abeille douce et agréable pour les débutants en apiculture.

Apprendre à « lire » une ruche

Les producteurs se sont vus confier la tâche d’observer régulièrement les ruches afin de s’assurer de leur bonne santé et que la reine ponde bien. Ils doivent aussi poser des hausses en été, nourrir les abeilles au printemps, optimiser les réserves de nourriture et préparer la ruche pour l’hivernage dès l’automne.
Sébastien Santerre accompagne les producteurs tout au long de l’année, en supervisant l’entretien des ruches et en s’occupant des récoltes de miel. Pour faciliter leurs échanges, un chat collaboratif, via l’application WhatsApp, a été mis en place.

Main dans la main avec les abeilles

Jean-Baptiste Hebrard, l’autre cofondateur des Ruchers d’ici, explique que le projet est née de la volonté de permettre aux entreprises et à tous ceux qui le souhaitent de gérer des ruches en toute simplicité et de récolter du miel. Nous commençons par former les volontaires aux bases de l’happyculture avant d’installer les ruches chez eux. Nous restons à l’écoute de leurs besoins pour les aider au quotidien. C’est une économie collaborative en circuit court avec un objectif simple : produire et vendre du miel français. »

Plus d'articles

//www.larattedutouquet.com/wp-content/uploads/2016/08/img.jpg
//www.larattedutouquet.com/wp-content/uploads/2016/08/toutabeilles-1.jpg
//www.larattedutouquet.com/wp-content/uploads/2016/08/troisdefis-1.jpg
//www.larattedutouquet.com/wp-content/uploads/2016/08/biodiversite-1.jpg
//www.larattedutouquet.com/wp-content/uploads/2016/08/roberttherry3-1.jpg
//www.larattedutouquet.com/wp-content/uploads/2016/08/lexiqueenv-2.jpg